Reseaux sociaux

ACTU A LA UNE

PORTES OUVERTES lycée de la Mode

PORTES OUVERTES 2019

Samedi 2 Mars 2019 journée Portes Ouvertes de 9h à 16h30, pour découvrir toutes les formations dont le nouveau Diplôme...
Actualités
Actualités

Le marché de la mode

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS
mode

Mode et développement durable

La classe de 1ère STI2D explore au musée du textile de Cholet les ressources naturelles : de la fibre végétal .... au mouchoir de Cholet en passant par le tissage et la sensibilisation au développement durable suivi de l'exposition "Détissage" de Brigitte Bouquin Sellès.

Lors d'une visite du musée du textile, les 11 élèves de 1ère STI 2D (Sciences et techniques de l'Industrie et du Développement Durable) ont assimilé en quoi les végétaux et la nature en général apportent au textile et à la mode vestimentaire. Les dimensions économiques, sociétales et environnementales ont été abordés lors de cet "atelier - visite", la connaissance et les compétences des jeunes en Développement Durable en ont été ainsi renforcées.

Dans un premier temps, ces élèves se sont intéressés aux plantes à fibres (lin, coton, chanvre), à la teinture du tissu grâce aux plantes tinctoriales, à la  blanchisserie qu’il y avait autrefois et aux métiers à tisser. Dans un deuxième temps, nous avons assisté à l'exposition  "Détissage" de Brigitte Bouquin Sellès où nous avons pu remarquer les créations faites à partir des chutes des lisières du tissage. 

 
1_sti2d_teinture  

Teinture :

Jusqu’au 18 ème siècle, la teinture était obtenue grâce aux fleurs, aux animaux ainsi qu’aux pierres. Les trois couleurs primaires étaient obtenues par différentes plantes : pour le BLEU il y avait l’indigotier (Afrique), le polygonome (Japon) et la pastel (France) ; pour le JAUNE l’œillet d’Inde ; pour obtenir du ROUGE la garance et le sorgho du Mali (ci-contre). Pour que la teinture s’imprègne dans le tissu, il fallait le mordancer : cela consiste à ouvrir les fibres du tissu.

     
1_sti2d_tissage  

Blanchisserie :

Elle était réservée aux hommes car les tissus, étant mouillés, étaient trop lourds. Pour blanchir le tissu, on le mettait dans trois cuves différentes : une cuve remplit de chlore, puis d’acide et enfin d’eau. Les conditions de travail étaient très dures car les hommes respiraient des vapeurs toxiques, le sol glissait et ils devaient goûter les différentes cuves afin de savoir si le dosage allait
     
1_sti2d_blanchisserie_cuves  

Tissage :

Le métier de Tisserand n’était pas évident non plus car ils travaillaient dans des caves humides et sombres. Leur métier consistait à créer des mouchoirs, en croisant les fils pairs et impairs et faisant passer une navette dans laquelle une bobine de fil logeait, passant entre les fils et laissant derrière elle son fil de trame.
Aujourd’hui le métier de Tisserand a presque disparu, ce sont des machines qui remplacent les métiers à tisser manuel. A Cholet, une seule machine fabrique encore les mouchoirs de Cholet.

 
expo

Exposition  "Détissage"

Nous avons pu observer les créations faites à partir des chutes des lisières du tissage.
Voilà une manière bien sympathique et écologique de transformer ces déchets en oeuvres d'art !

 

Retour

NUAGE DE TAG

chaussure  confection  luxe  marché de la mode  Musée  ressources naturelles  textile  vêtement 
BOX TRIANGLE